POUR VOIR
LES PHOTOS









CLIQUEZ ICI POUR
L'HOMELIE EN FRANCAIS


CLIQUEZ ICI POUR
L'HOMELIE EN GREC


CLIQUEZ ICI POUR
L'HOMELIE EN NEERLANDAIS
























Hoéilie par l'Evêque Athénagoras






© Photos: Orthobel

INFOS

du site officiel de l'Archevêché Orthodoxe de Belgique

sous la juridiction du Patriarcat Oecuménique de Constantinople




GRANDE CONCELEBRATION
DU DIMANCHE DE L'ORTHODOXIE

A BRUXELLES

4 mars 2012


Bruxelles - Pour la 29ème fois, le Dimanche de l’Orthodoxie a été marqué à Bruxelles, cette année, le 13 mars 2011, par le rassemblement de nombreux fidèles orthodoxes dans la Cathédrale Orthodoxe des Saints Archanges pour la Liturgie Eucharistique.  Présidée par le Métropolite Panteleimon de Belgique (Patriarcat Oecuménique), entouré de l'Archevêque Simon (Patriarcat de Moscou), de l'Evêque Athénagoras de SInope (évêque auxiliaire du Métropolite de Belgique), de l'Evêque Porphyrios de Néapolis (Directeur du Bureau de l'Eglise de Chypre auprès de l'Union Européenne), de 17 prêtres et de 6 diacres, la liturgie fut chantée en grec, slavon, serbe, roumain, bulgare, géorgien, français et néerlandais. Les chants étaient exécutés par 4 chorales: la byzantine de la Cathédrale sous la direction de l'Archiprêtre Stavros Triantafyllou (vicaire général), la chorale interparoissiale dirigée par Paul Morreel (Gand), la chorale de la paroisse orthodoxe Saint Nicolas (Bruxelles - Patriarcat de Roumanie) et la chorale de la paroisse Sainte Nino (Bruxelles - Patriarcat de Géorgie).  Dans l’assemblée on remarqua encore des ambassadeurs des pays orthodoxes, ainsi que des représentants militaires auprès de l'OTAN et le SHAPE; mais aussi les Archontes du Patriarcat Oecuménique.


L'homélie fut assurée par l’Evêque Athénagoras de Sinope qui a parlé sur la "nécessité de vivre d'avantage l'Orthodoxie" en ces termes: "Le Dimanche de l’Orthodoxie, c’est le jour de la victoire et du triomphe de l’Eglise. C’est un jour de résurrection. La joie du relèvement s’exprime par les hymnes, par la concélébration festive de la Divine Liturgie, par la procession avec les icônes. Ce Jour de l’Orthodoxie revêt en outre un caractère mystique intense car c’est également un jour de réflexion et d’introspection, où nous nous interrogeons sur la manière dont nous faisons rayonner sa lumière dans le monde d’aujourd’hui. Notre sainte Église nous invite à devenir ses fidèles et véritables enfants, confiante qu’ainsi le Seigneur nous estimera dignes de devenir participant de Son Royaume éternel. Cette fête est également pour nous l’occasion de nous demander: qu’est-ce que l’Église orthodoxe; que signifie-t-elle dans notre vie? Il est difficile de dire  ce qu’est réellement l’Orthodoxie, car l’Orthodoxie est plus une expérience qu’un raisonnement. Il est possible de décrire quelques caractéristiques de l’Orthodoxie, mais pas sa nature. Une de ses caractéristiques principales n’est-elle pas d’être ‘apophatique’? Nous pourrions dire que l’Orthodoxie est le contenu de foi de l’Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique, ou plutôt qu’elle èst l’Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique, avec son dogme inchangé, sa fidélité à la Tradition Apostolique et son caractère universel. L’Orthodoxie est la foi juste, la juste glorification de Dieu, la juste praxis. L’Orthodoxie est avant tout l’Eglise qui est appelée à jouer aujourd’hui son rôle dans un monde, hélas, de plus en plus déschristianisé. L’Orthodoxie est  dynamique, et non statique ni formelle. Elle est vivante comme le Christ qui “est le même hier, aujourd'hui, et éternellement” (Heb. 13,8). (...) La fête de l’Orthodoxie nous rappelle à notre devoir de transmettre notre foi. Nombreux sont ceux dans l’ignorance, même parmi nos frères et sœurs orthodoxes baptisés. Une ignorance des faits élémentaires de la foi. L’Orthodoxie sans Orthopraxie perd force et signification. Nous entendons chaque jour des sermons nous enjoignant à  fortifier notre foi, qui doit être encore plus vivante; un message salvateur dans notre vie en commun. Comment cela se pourrait-il si nous ne prenons pas nous-même la parole de Dieu personnellement au sérieux  et ne la transmettons pas? "  

A l'issue de la célébration eut lieu une procession avec les icônes et un office de commémoration pour tous qui sont décédé pour la foi orthodoxe.  Le Métropolite Panteleimon a remercié les participants.

Après eut lieu une réception fraternelle dans la salle paroissiale à côté de la Cathédrale. 


Les prêtres et diacres concélébrants:

- les Archiptêtres Ignace Peckstadt (Gand), Silouan Osseel (Eindhoven) et Ioannis Lykos (Bruxelles), les Economes Dominique Verbeke (Gand) et Bernard Peckstadt (Bruges et Ostende), les Prêtres Bart D'huyvetter (Ostende), Luc Gabriëls (Anvers) et Athanase de Theux (Bruxelles), l'Archidiacre Emmanuel Mavrogiannakis (Bruxelles) et le Diacre Ciprian Popescu (Bruxelles) - tous du Patriarcat Oecuménique

- les Archiprêtres Antony Iliin (Bruxelles) et Alexandre Yavarouski (Leuven) et le Prêtre Andrey Eliseev (Bruxelles), le Protodiacre Alexandre Kurjatkin (Bruxelles) et les DIacres Dimitri Yatsun (Anvers), Michael Lomax (Bruxelles) et Victor Yudin (Leuven) du Patriarcat de Moscou

- Archiprêtre Jakov Markovic (Bruxelles) et le Prêtre Milan Zivanovic (Anvers) du Patriarcat de Serbie

- l'Archiprêtre Patriciu Vlaicu (Bruxelles) du Patriarcat de Roumanie

- Prêtre Dimitri Dimitrov (Bruxelles) du Patriarcat de Bulgarie

- l'Archimandrite Dosithée (Bruxelles) du Patriarcat de Géorgie.

- l'Archimandrite Ignatios Sotiriadis (Bureau de l'Eglise de Grèce auprès de l'Union Européenne),




L'Eglise orthodoxe en Belgique rassemble, autour de cinq évêques, une bonne cinqantaine de prêtres et quelques diacres, plus de 80.000 fidèles. Quarante-cinq paroisses (grecques, russes, ukrainiennes, serbe, roumaines, bulgare, géorgiennes, mais aussi francophones et néerlandophones) sont réparties à travers le pays.  L'Eglise orthodoxe a été reconnue par l'Etat belge en 1985, au même titre que d'autres cultes officiels (catholique, protestant, anglican, israélite et musulman).

 





© 2004-2012 - Orthodox Church in Belgium

MENU